Affiche 05 bleu.jpg

L'ORESTIE

L'Orestie d’après l’œuvre d’Eschyle

du 4 au 20 Janvier 2023
ANTHÉA - Antibes

 

l’histoire

Œuvre testament d’Eschyle, L’Orestie se compose de trois tragédies : Agamemnon, Les Choéphores et Les Euménides. Elle est la seule trilogie du théâtre athénien qui nous soit parvenue. Représentée en 458 av. J.-C. elle remporte le premier prix aux Grandes Dionysies d’Athènes. Pour le Collectif 8, la parole d’Eschyle traverse le temps car c’est de nous qu’elle parle, hommes, femmes, citoyens et citoyennes du XXIe siècle. La complexité du personnage de Clytemnestre acquiert une densité qui frappe par sa contemporanéité. Femme libre, figure égalitaire et contestataire, sa position face à une société patriarcale vaut pour toutes les femmes, d’hier comme d’aujourd’hui : son procès fait écho à une vraie question sociétale sur l’inégalité de traitement dans le crime, selon qu’il ait été commis par un homme ou une femme. Au-delà de cette vision de la Femme, L’Orestie revêt une dimension politique d’une stupéfiante richesse quant à la métamorphose de nos propres sociétés. Elle nous interroge sur les fondements de notre monde, de notre justice et de notre démocratie.
 

ce qu’ils en disent

Notre rencontre avec L’Orestie est une explosion d’imaginaires, de sensibilité et de rage. Images scéniques, sons et magie virtuelle émergent de chaque mot, de chaque tableau. Ils font écho à la profusion et au grandiose de cette Histoire mythique pour la révéler dans ce qu’elle a de plus universel et essentiel. Cette œuvre d’une beauté magnétique synthétise l’essence même de notre recherche théâtrale où le politique et la figure du monstre s’entremêlent pour nous renvoyer à nous-mêmes. Gaële Boghossian et Paulo Correia

d’après l’œuvre d’Eschyle
adaptation Gaële Boghossian
mise en scène et création vidéo Paulo Correia

avec Matthieu Astre, Gaële Boghossian et Damien Rémy

musique Benoît Berrou
lumières Tiphaine Bureau
régie son Olivier Blin
chargée de production et diffusion Vanessa Anheim Cristofari
stagiaires Charlotte Charroin et Anaïs Claret
avec la participation d'Adèle Correia
coproduction anthéa, théâtre d’Antibes, Collectif 8
soutiens Région PACA, Département des Alpes-Maritimes, Ville de Nice, la Factory – Avignon, Espace NoVa – Velaux, Centre Culturel Albert Camus – Issoudun

Le Collectif 8 est la compagnie associée du théâtre anthéa