Les Chroniques de 1984

24/02/2020

Jour 5 : Aujourd’hui encore, notre matinée est consacrée aux retouches de la scénographie. Tiphaine, stagiaire au Collectif 8, travaille à la conception du visage de Big Brother, composite de dictateurs qui ont traversé l'histoire (ou qui traversent l'actualité). Tâche importante et délicate puisqu'il s'agit de personnifier cette entité qui n'a jamais eu de visage. L'après-midi, nous poursuivons le filage. Aujourd'hui, je découvre pour la première fois la scène de rencontre entre Winston et Julia. La complicité du jeu de Damien et Judith se développe ;  j'oublie les comédiens, je ne vois plus que les personnages. La scène est d'autant plus forte grâce aux tournages réalisés la veille par Paulo. L'alliance des images numériques et du jeu des comédiens offrent une esthétique vraiment émouvante. La journée se termine dans la bonne humeur, et nous nous réunissons pour fêter un joyeux anniversaire à Damien !

Jour 6 : Ce matin, nous assemblons enfin les tours qui encadrent le tulle. Il reste quelques améliorations à trouver, mais nous sommes tous assez impressionnés du rendu final. Ayant la composition du visage de Big Brother, Tiphaine s'attaque maintenant à la création des visages de Goldstein, Jones, Aaronson et Rutherford, leaders de la rébellion. Elle compose ces visages à partir de ceux de révolutionnaires et de martyrs de l'histoire.
Dans la répétition des filages, le dessin du spectacle se précise. Je prends particulièrement conscience de la difficulté du jeu, évoluer dans la création vidéo tout en ne perdant pas de vue son partenaire. Avoir conscience de la présence des images, placer son regard, imaginer ce que le spectateur voit. Lorsque j’étais spectatrice des spectacles du Collectif 8, jamais je n'aurais imaginé le travail colossal nécessaire à la création, l'organisation, et le jeu.
Je pense que cela prouve la qualité du rendu final : le travail étant bien ordonné, tout paraît simple au spectateur, fluide, spontané et émouvant.

 

Jour 7 : La fatigue commence à se faire sentir mais la bonne humeur et la volonté d'un travail réussi sont toujours présentes ! Ce matin nous commençons les améliorations des tours. Pendant ce temps, Sam, Paulo et Benoît travaillent la synchronisation des lumières, des images et du son. Sur le plateau, Gaële dirige Judith et Damien dans la modification d'une scène. C'est vraiment intéressant de voir l'évolution que prend le spectacle, le développement des scènes et du jeu des comédiens en perpétuel enrichissement !
Nous arrivons rapidement au filage, qui permet de voir le résultat du travail de la matinée. Nous réajustons le texte avec les comédiens. Petit à petit, tout se met en place. En fin de journée, nous atteignons les scènes finales pour la première fois, qui sont assez différentes des précédentes. Une esthétique nouvelle est mise en place, qui donne une nouvelle perception possible du spectacle. Nous constatons également les problèmes techniques qui définissent de nouveaux ateliers scénographiques. La réflexion continue, que ce soit dans le texte, les scènes, ou le décor. Tout le monde participe à la réflexion, propose des idées, des solutions. Nous sommes en bonne voie, prêts pour la deuxième semaine de finalisation !

Photos de répétition - Collectif 8

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À L'AFFICHE

Les Chroniques de 1984

24/02/2020

1/5
Please reload

POSTS RÉCENTS
Please reload